03 – JE SUIS ANTIGONE

Du 5 au 15 novembre 2015 | jeudis à 19h, vendredis à 20h30, samedis à 19h et dimanches à 17h
  Attention : complet les 5, 6, 12 et 15 novembre !


Affiche de "Je suis Antigone"Je suis Antigone (création), par la compagnie Lunatik (CH)

Une pièce de théâtre tirée d’une écriture originale et contemporaine raconte les retrouvailles de Créon et Antigone dans les Enfers. Ces deux protagonistes seront amenés à reprendre la conversation inachevée qui, jadis, les opposait sur terre.

Face à leurs actions, entraînant la mort de ceux qu’ils aiment, assumeront-ils aujourd’hui les enjeux qui les tenaient vivants autrefois ?

 

Distribution
La compagnie
La thématique
Extrait du texte
  • texte : Ella
    mise en scène : Jean-Luc Borgeat et Elphie Pambu
    jeu : Elphie Pambu, Alexandra Moia et Jean-Luc Borgeat
    scénographe : Stéphanie Lathion
    constructeur décor : Richard Duc
    créateur lumière : Patrick Jacquérioz
    médiateur, régisseur lumière et slameur : Loc Nguyen
    créateur et régisseur vidéo : David Gaudin (Sight Seven Production)
    costumière et maquilleuse : Nadège Pambu
    création danse : Stéphanie Boll
    coiffure : Loft Beauty Center, Sion
    administrateur et assistant metteur en scène : Valentin Zucchinetti
    consultante : Claudine Corbaz
    production : Compagnie de théâtre Lunatik
    coproduction : CMA–Petithéâtre de Sion

     

    avec le soutien de : Ville de Sion, Service de la Culture de l’État du Valais, Loterie Romande, Fondation Emilie Gourd, La Mobilière, Romande Energie, Ernst Göhner Stiftung, Fondation Engelberts, Le Loft Beauty Center

  • Logo Cie LunatikBasée en Valais, Lunatik est une compagnie de théâtre fondée par Elphie Pambu en décembre 2009. Convaincue de la vertu populaire que prodigue le théâtre, elle a pour objectif de favoriser l’émergence des comédiens, ces artistes qui imposent à l’humanité leur illusion particulière. Suite à sa première production, Vêtir ceux qui sont nus de Luigi Pirandello, la Cie de théâtre Lunatik revient avec une nouvelle création et une écriture originale intitulée Je suis Antigone d’Ella.

  • Comment Antigone aurait été jugée aujourd’hui ?
    « Le temps d’une histoire, définir le sens du mot “justice”, car selon celui qui la prononcera, son équilibre en sera modifié. En Suisse, pour une infraction à la loi, je serai défendue par un avocat et condamnée par un juge. Ailleurs, pour la même infraction, un tyran peut à lui seul me condamner à mort ou m’exiler. La dictature, celle qui écrase la liberté d’expression et soumet l’être humain sans autre forme de procès, fait partie de mes interrogations régulières. Comme Antigone, il m’a fallu à un moment donné prendre position envers et contre tous… quitte à tout perdre. Comme elle, j’ai préféré suivre ma vérité. Comprendre l’identité du personnage que j’interprète me permet d’interroger la mienne. » Elphie Pambu

  • Ne vous fiez pas à son nom qui comme un air de déjà vu résonne
    Si ce soir nous la jouons ce n’est pas pour revivre Antigone,
    Mais pour poursuivre la trame au delà de sa mort.
    Dans les bas-fonds, la querelle retentit encore
    La flamme dans ses yeux brûlera toujours
    Identique à celle qui l’habitait quand elle mit fin à ses jours.
    Ses valeurs de cœur, elle l’applique en tant que sœur,
    Quand elle a voulu enterrer Polynice le déserteur,
    Quitte à désobéir à la loi défendue par son oncle Créon
    Qui interdit cet honneur à ceux qui quittent la légion.
    Préférant mourir pour ses idées, Antigone part enterrer
    Clandestinement son frère. Elle doit être sanctionnée.
    Enfermée dans un tombeau, Antigone se pend,
    Provocant ainsi le suicide d’Hémon, son bien aimé.
    Ne supportant pas la mort de son fils qu’elle chérissait tant,
    Eurydice s’est à son tour pendue, désespérée.
    Révolté par ceux qui s’est passé, le peuple descend manifester.
    Antigone, défunte héroïne est saluée pour son geste.
    Dans la rue la pression populaire est telle
    Que Créon veuf et impopulaire choisit sa fin funeste :
    Le cyanure lui sera mortel.
    Triste conclusion pour Créon qui suite à la perte successive de son fils et de sa femme, est tombé bien bas dans les bas-fonds.
    Dans ses veines coulaient la haine, comme s’écroule ses fondations.
    Lui dont les lois maintenaient l’ordre et les frontières,
    Se retrouve, à cause d’une jeune effrontée, à mordre la poussière.
    Entendez-vous ses pas décidés ?
    Décédé mais toujours excédé, il rejoint les abîmes
    Il retrouvera Antigone d’ici peu pour une confrontation ultime.


durée : 60 min.
plein tarif : 30.- CHF, tarif réduit : 20.- CHF, enfants de moins de 10 ans : 10.- CHF
(gratuit pour les titulaires de la carte 20 ans 100 francs)






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@