L'âne et le ruisseau09 L’ÂNE ET LE RUISSEAU 

texte de Alfred de Musset
mis en scène par Christian Geffroy Schlittler

les 23, 24 et 25 mars 2017 au Petithéâtre de Sion
jeudi à 19h, vendredi à 20h30, samedi à 19h

Il y a toujours dans la production d’un grand auteur un bijou qui sommeille. Pièce posthume écrite en 1855, L’âne et le ruisseau cristallise avec éclat les thèmes centraux de l’œuvre de Musset : le besoin et la difficulté de s’engager, en amour comme en politique. Sous ce titre à la métaphore proverbiale, une comédie cruelle et mélancolique se déploie et s’emballe. Passez d’un bord à l’autre : qui donc fera le premier pas ?

Sur scène, un quatuor de jeunes gens, véritables têtes de mules, se cherchent, s’éprouvent, se refusent l’un à l’autre. Flirter, fantasmer l’inconnu, choisir ou pas… Oubliez le XIXe siècle : la langue de Musset fait le pont entre hier et aujourd’hui avec une grâce percutante. La peur de perdre sa liberté et les délices de l’indécision ne sont-ils pas au cœur de nos obsessions contemporaines ?

L’ultime pièce de Musset (1855) est un bijou de lucidité et de cruauté sur la difficulté d’aimer. En présentant ce texte étrangement méconnu, 
Christian Geffroy Schlittler poursuit son travail
 de réappropriation du répertoire classique.

Distribution
Presse
Blog
  • mise en scène : Christian Geffroy Schlittler
    avec : Anne Comte, David Gobet, Julie-Kazuko Rahir, Christian Geffroy Schlittler
    dramaturgie : Roswitha Kreil
    costumes et accessoires : Barbara Schlittler, Carole Favre
    lumières : Jonas Bühler
    son : Pierre-Alexandre Lampert
    régie : Thierry Court
    administration : Tutu Production
     
    production : L’agence Louis-François Pinagot
    coproduction : Saint-Gervais Genève Le Théâtre
     
    avec le soutien de : DIP de Genève, Loterie Romande, Migros pour cent culturel, Schweizerische Interpretenstiftung, Ernst Göhner Stiftung, Pro Helvetia Fondation Suisse pour la Culture, avec le soutien du Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG)

  • Article dans le Nouvelliste du 23.03.2017

    Le facétieux Christian Geffroy Schlittler crée «L’âne et le ruisseau» à Genève. Sous ses dehors dégagés, ce spectacle d’un rare raffinement raconte l’éternelle difficulté de l’engagement. (…) Ce spectacle est comme un Meccano: plus les pièces s’emboîtent, plus le résultat passionne.
    Marie-Pierre Genecand, Le Temps, Musset, version cow-boy et petites pépites (mai 2015)
     
    Halte là! Courez toutes affaires cessantes vénérer la splendide créature à deux têtes née sur la scène du Théâtre Saint-Gervais! Allez applaudir L’agence Louis-François Pinagot, en résidence dans l’établissement, pour son expérience réussie de fission nucléaire! Vous ressortirez avec l’impression d’avoir vu deux spectacles pour le prix d’un, le second se frottant au premier dans un jaillissement des sens.
    Katia Berger, Tribune de Genève, “L’âne et le ruisseau” ou l’art du hiatus (mai 2015)

  • Des spectateurs·trices du Petithéâtre vous en parlent !
    Elles·ils sont venu·e·s, ont vu et ont blogué :


du 23 au 25 mars 2017
durée : 95 min.   âge conseillé : dès 15 ans
plein tarif : 30.- CHF, tarif réduit : 20.- CHF (20 ans 100 francs et pass bienvenue : gratuit)
réservations sur www.petitheatre.ch/reservations ou au 027 321 23 41.



  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)
  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)
  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)
  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)
  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)
  • <strong><em>L'âne et le ruisseau</em></strong> (photo : Isabelle Meister)
    L'âne et le ruisseau (photo : Isabelle Meister)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@