08 – … AVEC UN U-BOOT

nouvelle création de la compagnie You Should Meet My Cousins From Tchernobyl (VS), de et avec Isumi Grichting et Christian Cordonier
du jeudi 31 janvier au dimanche 10 février 2019 au Petithéâtre de Sion
la machinerie peut s’occuper de vos enfants le dimanche 3 février, dès 16h30

RÉSERVATIONS


Ludmilla et Josh sont deux personnes avec des combinaisons une pièce assez vilaines qui vivent, prennent du temps et travaillent dans un sous-marin. Ensemble ils sillonnent les mers, on ne sait depuis quand ni pour combien de temps encore, pour des missions assez obscures mandatées par une ONG aux motivations troubles. Des fois ça parle climat mais juste ce qu’il faut genre si il fait beau et/ou si le monde va mourir. D’autres fois ça parle de machines et de la mission en appuyant sur des boutons et en enregistrant des trucs. Quelques fois ça parle de “est-ce qu’il faut sortir dehors ou pas ?”. Parfois ça parle animaux marins et kebab.
C’est épisodique.
Il y aura de la vidéo et de la musique un peu chouette.
Il n’est pas impossible qu’ils meurent à la fin ou à un moment donné.
Distribution
La compagnie
Extraits
Atelier Voies théâtrales
  • conception, jeu, texte : Isumi Grichting et Christian Cordonier
    collaboration artistique : Julie Bugnard
     
    production : compagnie You Should Meet My Cousins From Tchernobyl
    coproduction : Petithéâtre de Sion
     
    avec le soutien de : Etat du Valais, Loterie Romande, Ville de Sion, Fondation Ernst Göhner.
     
    crédit photo : Paysage 229 (le sous-marin de Mauvoisin), Alain Bublex, 2016 – www.alainbublex.fr
    © Alain Bublex, ADAGP 2016 – Courtoisie de la Galerie Vallois, Paris.

  • You Should Meet My Cousins From Tchernobyl

    La compagnie, fondée en juin 2018 à Sion, est un partenariat théâtral qui s’ancre dans une volonté de formes au service d’une écriture contemporaine, qu’elle soit véritablement rédigée ou simplement scénique. Il y a dans la compagnie l’envie de parler de cette omniprésence de la Pop Culture qu’il serait bon d’ironiser, d’interroger voire de pervertir. Il aura sa première au Petithéâtre de Sion.
    Le nom anglophone de la compagnie provient de cet asservissement volontaire à la pop culture et ses atours américanisants, et prend parti avec humour (on l’espère) pour un goût de la rencontre cordiale quasi familiale avec des univers un peu fantasques, un peu gênants, un peu endommagés mais finalement relativement bien intentionnés.
    La suite est peut-être facultative.
    Avant que la compagnie ne soit officiellement fondée, deux pièces ont été écrites en ce sens par Christian Cordonier “Une belle enculade aporétique avec de la boxe”, rivalité incongrue entre deux managers de boxe sous fond de trucage et de Maccarthysme et “Une belle enculade intergalactique avec des nounours” réécriture libre de la fin du sixième volet de la “Guerre des étoiles” de Georges Lucas qui fut montée dans le cadre des Cartes Blanches en 2016 à L’Institut National des Arts de la Scène (INSAS) à Bruxelles. Son prochain projet intitulé plus sobrement … avec un U-boot sera interprété, co-écrit et mis en scène par Isumi Grichting et Christian Cordonier.

    Isumi Grichting

    Isumi Grichting est née le 3 janvier 1992 en Valais d’une mère japonaise professeure de sport pour personnes handicapées et d’un père valaisan monteur de ligne à haute tension. C’est probablement de là que lui vient sa passion pour les usines et les paysages industriels en général, l’ésotérisme et les tas de rouille. Après un séjour de six mois au Japon, où elle a put assouvir une partie de sa curiosité pour certains milieux musicaux, elle intègre en 2015 la filière théâtre de la Manufacture après l’obtention de son certificat préprofessionnel d’art dramatique au conservatoire de Fribourg. Ces trois ans à la Manufacture lui permette de travailler avec des intervenants tels que Joël Pommerat, Richard Maxwell, Gabriel Calderon et Tiago Rodrigues et de rencontrer Julie Bugnard, une camarade de classe, avec qui elle forme le groupe de dream punk lofi SUN COUSTO et le collectif I FINALLY FIND A PLACE TO CALL HOME/ THIS COOL COOL WIND MAKES ME FEEL SO GOOD.

    Christian Cordonier

    Christian Cordonier est le 4 octobre 1991 en Valais de deux parent bibliothécaires. Agé de huit ans découvre le théâtre à travers la pièce Novecento d’Alessandro Barrico qu’il voit monté par Denis Rabaglia avec Pierre-Isaïe Duc dans l’unique rôl. Il décide de commencer des cours de théâtre chez Bernard Sartoretti à Sion où il vit. Dès lors, il se liera de passion avec l’art, le pratiquant toute son enfance avant d’intégrer en 2012 le conservatoire pré-professionnel de Fribourg sous la direction de Yann Pugin, puis en 2013 l’Institut national des Arts du Spectacle (INSAS) à Bruxelles. Il lui est donné l’occasion de travailler avec Stéphane Oliver, Armel Roussel, Isabelle Pousseur ou encore la regrettée Dominique Grosjean dont les cours d’organicité vocale l’auront fortement marqué. Il conserve de cette école un goût pour l’exploration de nouveaux terrains théâtraux, du tragique avec le bon clin d’oeil qui ne rend pas la chose moins triste mais plus pleine, du rire qui se teinte d’un joli désespoir chantant. En 2015 il est titulaire d’un bourse d’études pour les jeunes talents délivrée par le Pour-cent culturel de la Migros. Au sortir de ses études il est assistant pour la Cie Julien Mages lors de la création “cette nuit encore jouer les pierres” et l’été suivant comédien pour Mali Van Valenberg dans “Etat des lieux” spectacle d’été de la ville de Sion. Parralèllement à sa formation de comédien, Christian écrit des pièces aux titre débutant toujours par “une belle enculade avec” trouvant dans cette formulation vulgaire et vieillie quelque chose d’aimable et dérangeant. Il est à la base de la création de la compagnie You Should Meet My Cousins From Tchernobyl.

  • Petit extrait 1

    JOSH, le bras tordu par Ludmilla : Tu es vraiment mauvaise. On passe nos vies à fréquenter la fine fleur de la faune sous-marine et lui il est là à son bureau avec ses tampons, ses agrafes, ses fiches plastique multicolores à valider les papiers qui sentent bon le sel marin et la fosse des Maréannes, pendant que sa vie à lui empeste les ischions comprimés et l’encre laser.
    LUDMILLA, lâchant son emprise : On dit “Toner” et la moitié des trucs que t’as listé n’ont pas vraiment d’odeur.
    JOSH : Je m’en fiche. On lui vend du rêve avec nos faces d’étoiles de mer.
    LUDMILLA : Josh, je t’assure que tout le monde ne fantasme pas autant sur la poiscaille que toi.

    Petit extrait 2

    JOSH : Tu crois qu’on va mourir
    LUDMILA : Oui
    JOSH : Je n’ai pas très envie de mourir
    LUDMILA : Moi non plus
    Temps.
    LUDMILA : Je peux te lire quelque chose
    JOSH : Oui, bien sûr
    Ludmila lit à Josh un passage de son carnet

  • Voies théâtrales est un programme de médiation itinérant qui vous invite à partir à la découverte du théâtre à travers la Suisse romande et vous propose d’explorer les coulisses et les ingrédients de cet art vivant. Chaque rendez-vous est une étape du parcours durant laquelle atelier pratique et spectacle donnent l’occasion de découvrir un théâtre à chaque fois différent.
    En marge du spectacle … avec un U-Boot, Voies théâtrales proposera un atelier au Petithéâtre le samedi 9 février 2019, sur la thématique de la création collective.
    • date : samedi 9 février 2019
    • lieu : Petithéâtre de Sion, Sion
    • horaire : 13h00 – 17h00
    L’atelier est ouvert à toutes et tous, sur inscription.
    D’autres infos sur petitheatre.ch/…/atelier-voies-theatrales-au-petitheatre ou directement sur www.voiestheatrales.ch.

RÉSERVATIONS  du jeudi 31 janvier au dimanche 10 février 2019
  jeudi à 19h · vendredi à 20h30 · samedi à 19h · dimanche à 17h
  durée : 75 min.   âge recommandé : dès 14 ans
  plein tarif : CHF 30.- / tarif réduit : CHF 20.-
  entrée libre : 20 ans 100 francs et pass bienvenue




@