05 – TOMBÉ DU NID

spectacle jeune public du Théâtre des Marionnettes de Genève
le mercredi 29 novembre 2017 au Petithéâtre de Sion
représentations à 14h et à 17h (complets !)

Il était une fois un oisillon tombant de son nid. Est-il poussé par la cohue de ses frères et sœurs, est-il trop faible pour s’y accrocher, s’agit-il d’un accident? Qu’importe, il tombe. Seul au pied de l’arbre, l’oisillon devient rapidement la proie des prédateurs. Heureusement pour lui, une petite taupe le découvre et l’invite à passer l’hiver qui s’annonce dans son terrier, ainsi protégé du monde extérieur encore trop hostile pour lui. Pour suivre la taupe, l’oisillon devra d’abord couper les fils qui le retiennent et l’empêchent de se faufiler dans le tunnel de la nouvelle vie qui l’attend. Il était deux fois. Adopté par cette drôle de famille, l’oisillon apprend à creuser des galeries et s’amuse avec ses frères et sœurs. Mais cela ne dure qu’un temps. Le printemps revenu, il sent qu’il doit partir : ses ailes ont grandi, il est temps qu’il prenne son envol.

S’éloignant de la chaleur du foyer souterrain à la recherche de sa propre voie, il rencontre différents animaux qui vont chacun l’aider, à leur manière, dans sa quête d’identité et d’apprentissage du vol : une chauve-souris goguenarde, un ver de terre amical, un coucou qui n’aime pas les enfants et un poisson volubile. Un beau jour, il rencontre des oiseaux migrateurs partant vers le Sud. Va-t-il suivre sa “vraie” famille ?

La traversée de plusieurs éléments – air, terre et eau – permet à la fable d’aborder avec délicatesse et pudeur les dimensions liées à la résilience, cette faculté à surmonter les preuves et à en tirer le meilleur. Mais elle évoque aussi la difficulté à trouver sa place dans le vaste le monde à travers l’adoption. La marionnette à fils excelle à traduire les métaphores et situations mettant en jeu filiation, lien, et appartenance à une communauté. Dans un parcours ludique et vital à travers différents épisodes vécus comme autant de scènes qui se relient entre elles pour reconstituer l’histoire d’une vie, Tombé du Nid dévoile que nous sommes autant adoptants qu’adoptés en composant nous-mêmes nos familles d’accueil. Des images efficaces, des gestes éloquents et un texte épuré explorent de manière simple et profonde la figure de la famille, de la fratrie, de nos origines et de ce qui permet de construire notre identité.

Distribution
Le TMG
Isabelle Matter
Presse
  • conception et mise en scène : Isabelle Matter
    assistée de : Aude Bourrier
    coaching marionnettes à fils : Liviu Berehoï
    interprétation : Olivier Carrel et Anne-Laure Luisoni
    marionnettes : Judith Dubois
    scénographie : Khaled Khouri
    construction : Mathias Brügger
    habillage du décor : Leah Babel, Miriam Kerchenbaum et Khaled Khouri
    univers sonore et musical : Frédérique Jarabo
    lumières : Philippe Maeder
    régie : Carole Martin
    photos : Carole Parodi
     
    production : Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG)

  • Le Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG)
     
    Reconnu comme l’un des rares théâtres européens exclusivement dédié à la création marionnettique, le TMG entend promouvoir et soutenir le développement des arts de la marionnette dans leur grande diversité. Proposant des spectacles au public dès 2 ans et jusqu’à l’âge adulte, il est aussi l’un des plus intergénérationnel des théâtres.
     
    Le Théâtre des Marionnettes de Genève est né en 1929, sous l’impulsion de Marcelle Moynier, personnalité créative et persévérante de la vie genevoise. Tenant place dès les années 40 dans le salon d’un hôtel particulier de la vieille ville de Genève où l’on avait construit une salle pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes, cette compagnie devenue théâtre s’est très vite distinguée par son exigence artistique. Dans les années 70, la technique de la marionnette à tige vient rejoindre celle du fil qui était exclusivement pratiquée jusqu’alors. En 1980, Nicole Chevallier succède à Marcelle Moynier avec qui elle a collaboré durant de nombreuses années, et prend la tête du TMG jusqu’en 1991. Elle préside au déménagement de la rue Constantin à la rue Rodo où la salle de spectacle expressément construite pour la troupe est inaugurée en 1984. Elle assure ainsi le relais entre l’histoire et l’avenir de l’institution.
     
    En 1991, c’est l’américain John Lewandoski qui prend les rênes de la maison. En complicité régulière avec Irina Niculescu, il élargit encore le théâtre à l’accueil de troupes étrangères, et diversifie les techniques de manipulation. De 2002 à 2015, le TMG connaît une nouvelle impulsion sous la direction du dynamique Guy Jutard qui ouvre le théâtre à toutes les formes des arts de la marionnette, et qui le place au rang de l’un des théâtres les plus fréquentés de Genève, toutes générations confondues.
     
    Depuis 2015, c’est Isabelle Matter qui reprend la direction de ce théâtre foisonnant et ouvert sur le monde, reconnu et apprécié par son public, par ses pairs et par les autorités municipales et cantonales.
     
    Site internet du TMG : www.marionnettes.ch

  • Isabelle Matter, conception, écriture et mise en scène
     
    Après des études en sociologie, Isabelle Matter s’est engagée sur la voie du théâtre et de la marionnette. Directrice du Théâtre des Marionnettes de Genève (TMG) depuis la saison 15-16, elle a dirigé les projets de la Compagnie des Hélices de 2000 à 2014. Elle y a réalisé de nombreux spectacles avec de la marionnette, dans des espaces publics, dans des salles de théâtre et dans le cadre d’échanges interculturels, dont est issu par exemple une double mise en scène de Rhinocéros entre La casa del Teatro Nacional de Bogota et Saint-Gervais Genève le Théâtre en 2011.
     
    Elle a écrit plusieurs spectacles destinés au jeune public, dont trois adaptations de textes classiques co-écrites avec Domenico Carli, qu’elle a mises en scène. L’une, d’après Antigone de Sophocle, Un Os à la Noce, a été créée au TMG en 2008 ; Donne-moi sept jours, au Théâtre des Marionnettes de Lausanne en 2013, est inspiré de différents récits de la cosmogonie antique, d’Hérodote à Platon en passant par des éléments de la Genèse et Si je rêve, une libre adaptation de La vie est un songe de Calderon de la Barca a été créé au TMG en avril 2016 pour comédiens et marionnette à fils. Elle met en scène en décembre 2015 au TMG une adaptation des Habits Neufs de l’Empereur pour jeune public dès 4 ans: Le Roi tout nu.

  • « Reprenant à sa manière l’expression du mariage de la carpe et du lapin, la directrice du TMG traite ici de l’union de termes incompatibles. Le principe est très juste. Aller au-delà des limites, inventer des univers inattendus, est une liberté de la poésie. »
    Le Courrier (14.12.2016) – Des marionnettes orphelines
     
    « C’est l’histoire d’une expulsion du paradis. Une chute qui aurait pu être fatale (comme d’autres…) mais qui est le prélude à un cheminement lumineux. (…) Intelligible par un très jeune public, le spectacle est une des plus belles réussites de sa directrice. »
    Le Temps (18.12.2016) – L’art de tisser les fils de sa vie
     
    « Création du Théâtre des Marionnettes de Genève, Tombé du nid se pose en fable délicate sur les liens familiaux et la résilience, cette faculté à surmonter les épreuves et à en tirer le meilleur. »
    La Tribune de Genève (01.12.2016) – «Tombé du nid», une fable sur la famille et la résilience


mercredi 29 novembre 2017, à 14h et 17h
durée : 50 min. âge recommandé : de 4 à 8 ans
tarif unique : CHF 15.-
20 ans 100 francs et pass bienvenue : gratuit






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@