Chronique de Pierre-André Milhit à propos du spectacle 08 – … avec un U-Boot (saison 2018-2019).

le protocole est formel
ce qui est dit ici ne sortira pas d’ici
la preuve tout n’est pas audible ni compréhensible
on ne me demande pas de vérifier ni de contrôler
je ne suis pas censé être là
personnellement je voulais juste comprendre
si Bertrand Piccard est devenu psychiatre
est-ce pour justifier la folie de son grand-père
créateur du premier sous-marin ?

le protocole est formel
la directive 232 de la nutrition
la directive 451 de la mesure de la salinité
toutes les directives seront appliquées à la lettre
on ne demande aux directives d’avoir du sens
cela ne sert à rien d’autant plus que les machines ne répondent plus
le sous-marin est une casserole avec un tournevis pour touillette
le sous-marin est un algorithme tiré d’une devinette carambar
le sous-marin est la mobylette des Dupond-Dupont
le sous-marin est le dernier câlin avant la nuit

le protocole est formel il n’y a pas de hublots
les ingénieurs font ce qu’ils veulent on ne saura rien
je ne vois rien j’imagine je vais tousser un peu pour dire que je suis là
les ingénieurs ne réagissent pas ils ne me voient pas
à moins trois cent mètres il n’y a plus ni beluga, ni poulpe ni raie
il n’y a aucun risque de croiser un spectateur

le protocole est si formel qu’il y a des failles
le téléphone est un mensonge
le courrier est un mensonge
le rire est un mensonge
pour l’amour un doute subsiste c’est un mensonge enrobé de sucre
le protocole est en hypoglycémie

le protocole est si contraignant que j’ai dû m’évader par instant
je ne sais pas ce qu’est devenu le sous-marin
les ingénieurs vont bien ils reprennent leur descente demain
si je m’endors sur le dos je fais de l’apnée

ce dimanche après-midi de février
j’ai croisé Bertrand Piccard
il avait montgolfière en atelier remédiation
je me demande s’il est bien raisonnable
que je passe la patte à poussière à l’extérieur du bathyscaphe

… avec un U-Boot (photo : Céline Ribordy)

par Pierre-André Milhit

Pierre-André Milhit est né en 1954 à Saxon et vit aujourd'hui à Montorge sur Sion. Il a pratiqué treize métiers parmi lesquels chauffeur-livreur, employé de pompes funèbres, garçon de café. Il est désormais travailleur social et rédige régulièrement des chroniques pour ce blog.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@