Chronique à propos du spectacle 07 – Quitter la Terre (saison 2017-2018).

Dis-moi que tu m’aimes, seulement que tu m’aimes, et je te suis au bout du monde. Tu me dis que le monde n’est pas assez grand, qu’il se dessèche, qu’il est en fin de vie, et que sa stérilité va rendre notre amour stérile.
Dis-moi un mot, seulement un mot, et je grimpe dans ta capsule. Tu me dis que nous allons vivre une expérience sans précédent, jusqu’au sommet, sans plus de gravitation, et possiblement sans retour.
Fais-moi serment, seulement une promesse, et je t’accompagne. Tu me dis qu’il faudra quitter tous nos semblables, tout le territoire connu, toutes les obligations familiales, et toutes les convenances.
Donne-moi une preuve, seulement une toute petite preuve, et je m’abandonne. Tu me dis que les ingénieurs et les techniciens nous font confiance, que nous serons les meilleurs cobayes pour l’ultime expérience.
Dis-moi que tu m’aimes, seulement que tu m’aimes, et je quitte la terre. Tu me dis que l’amour n’est pas que l’amour, que la vie et la mort, c’est parfois pareil quand on passe une porte, que la mémoire et l’absence disent la même chose.
Dis-moi un mot, seulement un mot, et je quitte définitivement la terre. Tu me dis que tu me feras l’amour en apesanteur, que nous aurons des enfants en communauté avec les autres de la capsule, que les généalogies seront effacées et recréées.

Je viens me lover dans tes bras, et tu me laisses tomber.
Je viens me lover dans tes bras, et tu me laisses tomber.
Je viens me lover dans tes bras, et tu me laisses tomber.
Je viens me lover dans tes bras, et tu me laisses tomber.
Je viens me lover dans tes bras, et tu me laisses tomber.

Quitter la Terre – Cie SNAUT (crédit photo : Jeanne Quattropani)

par Pierre-André Milhit

Pierre-André Milhit est né en 1954 à Saxon et vit aujourd'hui à Montorge sur Sion. Il a pratiqué treize métiers parmi lesquels chauffeur-livreur, employé de pompes funèbres, garçon de café. Il est désormais travailleur social et rédige régulièrement des chroniques pour ce blog.


Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@