Chronique à propos du spectacle : 07 – Sans partir (saison 2016-2017).

Sans partir (crédit photo : Sylvain Chabloz)

cette obsession de la gare pour ceux qui ne sauront jamais partir
cette attirance du lac pour ceux qui voudraient disparaître
cette irruption du cimetière pour ceux qui ne peuvent pas vivre

l’itinéraire est précis, le sens parfois s’oublie, l’intention et le hasard se confrontent
la rencontre est inutile, la démarche est cérébelleuse, il y a des galets du lac dans les rouages
le cerveau tient les manettes, un court-jus détruit la chorégraphie, la chute s’opère à l’envers

je mettrai le feu à ma piaule dans mon palace de comète
je mangerai le vent pour fusiller les moulins
je me laverai à l’essorage du café et à la sueur de la serveuse

le rail comme un rasoir sur la gorge, l’aiguillage, le contrôleur, le billet périmé
l’horaire sans retour, la locomotive dans le semainier, l’automate à capotes, un mars et ça repart
l’annonce d’un retard, un accident de personne, qui ? nobody, personne nulle part

l’itinéraire chamboulé, on monte les descentes, le raccourci prend la tangente, on marche à contre-sens
dire bonjour à la dame, bouffer tous les oiseaux, pisser un excès de colère
la pharmacie est une salle d’attente pour le check-in, l’insomnie assure l’information

ça gratte, ça parkinson, ça éblouit, ça siphonne le cortex, ça joue aux osselets
ça machine à laver, ça ferme le rideau, ça feu bleu des urgences, ça apnée et garrot
ça ping-pong entre les deux yeux, ça brûlure de cigarette, ça musique de nègre dans les tempes

je mangerai le pain des déclarations de guerre
je boirai l’huile rance des extrêmes onctions
je pourrai enfin faire l’amour avec mon fantôme

par Pierre-André Milhit

Pierre-André Milhit est né en 1954 à Saxon et vit aujourd'hui à Montorge sur Sion. Il a pratiqué treize métiers parmi lesquels chauffeur-livreur, employé de pompes funèbres, garçon de café. Il est désormais travailleur social et rédige régulièrement des chroniques pour ce blog.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@