Chronique à propos du spectacle : 04 – Perplexe (saison 2016-2017).

On prend des vacances,
C’est comme un nouvel élan
Ou comme une gifle glaciale ?

On fait ses valises, pas ses cartons,
« Quand souffle le vent du Nord ».

Emportée la puanteur de nos secrets enfouis, de nos désirs éphémères et inassouvis.
Mais on avait aussi un chat non ?
Absurdité philosophique
Être emmuré dans une réalité…

Perplexe (photo : Michaël Abbet)

par Cristina Buemi

Chercheuse passionnée de pépites littéraires et musicales, Cristina fréquente régulièrement le Petithéâtre. Danseuse à ses heures perdues, elle a toujours un stylo dans son sac pour écrire un mot, un hémistiche ou quelques lignes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@