Chronique à propos du spectacle 01 – Entropia.

Des vers d’oreille. La vie dit quelque chose et articule mal. Est-ce que la vie dit vraiment quelque chose ?

J’ai cru qu’il y avait un rythme. Attachement, exploration, séparation, crise identitaire, recherche de valeurs, recommencer. Et ces autres auxquels se frotter, ces êtres, ce sol, ce ciel. Être en eux ? Comme essayer d’être en soi et au-dessus, intra, inter, méta ? Y a-t-il une version « réceptive » du mot « articuler » ? Un mot qui signifierait « s’acharner à écouter de façon distincte, avec soin » ?

La chanson tourne dans ma tête. J’y lis quelque chose, forcément, ça me guide. Qu’est-ce que je peux fabriquer comme sens ! Quand c’est peut-être juste le rien qui ne dit rien, aléatoire. Il n’y a même pas de bouton on ? J’aimerais tant qu’une chose en engendre une autre, quand ça m’arrange. J’aimerais aussi qu’il n’y ait pas de conséquences. Et qu’il y en ait.

Leçon de gymnastique, leçon de vie, voie à suivre, optimisme, trucs et astuces, cours des miracles… RÉDUCTEURS, toujours.

Mais ce chaos qui se tait beaucoup, ouvre tout l’espace sous moi et autour, dilue, disperse, émiette, transcende, peut-être, ou pas, pas tant, pas du tout… Ce chaos me ressemblerait, un bout, et ne m’assemblerait pas. J’aimerais m’accrocher à quelque chose, ne pas flotter dans le vide, sans rien qui me contienne. J’aimerais être contenue et je rêve de déborder. Ma trouille de me montrer telle que je suis, une lâcheté, touchante, à l’aune du chaos.

Auto-dérision et non-navigation. L’oasis peut bien moisir. J’ai encore cherché à mettre du sens. Eviter la crucifixion. Me blottir dans mes doux paradoxes évanescents. Il y a une petite alcôve là, où je suis, une seconde.

par Magali Charlet

Magali a de nombreuses cordes à son arc ! Elle a notamment été active pendant plus d'une année au sein de l'équipe du Petithéâtre et elle est, depuis, restée une habituée du lieu et une blogueuse régulière.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@