Chronique à propos du spectacle Obsession (2).

(photo: Olivier Carrel)

Pièce dansée au son du piano, pleine d’émotions, “Obsession” m’a laissé une belle empreinte en mémoire. On y observe les ondulations d’un corps mais aussi d’une tôle qui reflète l’image de la danseuse qui se combat elle même. On a la sensation d’une course contre le temps, contre soi et contre les gens car la roue tourne! La musique (absolument délicieuse) fait vivre aussi! Quelle mise en scène intrigante… quels fabuleux artistes!

par Cristina Buemi

Chercheuse passionnée de pépites littéraires et musicales, Cristina fréquente régulièrement le Petithéâtre. Danseuse à ses heures perdues, elle a toujours un stylo dans son sac pour écrire un mot, un hémistiche ou quelques lignes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


@